Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 10:18

couvEA5.jpg

Devenue une province de l’empire des Achéménides, l’Egypte passe sous la domination d’Alexandre le Grand en 332 av. J.-C., où le conquérant est accueilli comme un libérateur après les cruautés des Perses. L’Egypte ptolémaïque résulte du partage de ses conquêtes entre ses généraux : c’est Ptolémée qui reçoit l’Egypte. Avec la dynastie qu’il a fondée, le vieux pays renoue avec la grandeur et la prospérité, mais sous une nouvelle organisation sociale et économique. Pendant 300 ans, les Ptolémée gèrent le pays comme un immense domaine privé où l’arrière-pays, la vallée du Nil, nourrit la ville, Alexandrie. Celle-ci devient le principal foyer économique et culturel de tout le bassin méditerranéen. Soucieux de se concilier le clergé, les Ptolémée restaurent, embellissent et construisent de nombreux et somptueux temples dans l’ancienne tradition. Grâce à une production agricole largement excédentaire l’état est très riche, mais les Egyptiens eux-mêmes ne profitent guère de cette prospérité. Le pays est en fait une vaste colonie grecque et dans les campagnes, où le poids des impôts écrase de plus en plus les paysans, le mécontentent gronde, attisé par les prêtres. D’autre part, les Ptolémée s’affaiblissent en guerres incessantes contre les autres états résultant du partage de l’empire d’Alexandre, mais aussi en complots et révoltes de palais. La dégénérescence du pouvoir provoque le déclin économique et le chaos s’installe à nouveau. Dans un sursaut d’orgueil et de lucidité politique, Cléopâtre tentera de préserver l’indépendance de l’Egypte et de restaurer sa grandeur, mais elle devra finalement s’incliner face à la superpuissance de l’époque : Rome.

 

Le musée historique du Palatinat à Spire, en Allemagne, présente jusqu'au 14 octobre des chefs-d'oeuvre du musée égyptien de Turin. Nous vous en présentons un tout petit aperçu de l'exposition "Découvrir les trésors d'Egypte".


L’Egypte ancienne est une civilisation agricole. C’est le Nil, avec sa crue annuelle apportant les limons fertiles, qui a permis l’implantation de communautés et favorisé leur épanouissement sur cet étroit oasis long d’un millier de km. Les voyageurs – Hérodote en tête – s’extasiaient devant cette terre où tout semblait pousser sans effort. Nous allons voir qu’il n’en était rien : les paysans, qui représentaient environ 90% de la population et sur qui tout reposait, ont mené une existence particulièrement rude et ingrate et leur condition était bien peu enviable.

 

Bonne lecture !

 

sommaire-copie-1.jpg

 

Commander le magazine sur internet : link

 

Le trouver près de chez vous : link


Partager cet article

Repost 0
egypteancienne-magazine
commenter cet article

commentaires

Baivier 23/01/2015 10:09

commander n°5 egypte ancienne